Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Des informations encore plus complètes sur les greffes... voir notre nouvelle adresse:

ICI: http://www.infos-tomates.com

   GREFFE DE PLANTS DE TOMATES :

GREFFE TOMATE 1   Le but de la greffe :  certains jardiniers greffent des tomates anciennes sur des porte-greffes résistants aux maladies, non seulement pour remédier aux problèmes des maladies, bactéries et viroses, mais aussi afin d'augmenter le rendement.

L’opération consiste avant tout de récupérer les vertus reconnues d'une variété X contenues dans le système radiculaire pour les transmettre à une variété Y choisie qui sera greffée à partir du collet de la variété X

Ces vertus sont les suivantes : vigueur - croissance - productivité et résistance. Les plants greffés ont une croissance supérieure aux plants issus de semis et leur taille peut atteindre facilement 2 m. de hauteur. 

   Variétés de porte-greffes: (liste non exhaustive)

Aegis, Armada, Arnold, Aligator, Beaufort, Big Power, Brigeor F1, Cuatomate, Emperador, Everglades, Fares, Filavis, Force one, Ground force F1, He-Man, Hewolf, Hires, King Kong, Magnum, Maxifort F1, Monstro, Multifort, Obélix, Petit Moineau, Prospero, Resistar, Resistor, Rootstock, Spirit F1.

   Remarque: la germination peut être laborieuse. Souvent ± 75%, parfois moins !

   Semis: semer les graines de la variété porte-greffe choisie (idéalement en février), trois semaines minimum avant les semis de tomates qui serviront de greffon, car le porte greffe doit être assez fort et sain, quelque soit la méthode utilisée. Les portes-greffes sont sensible à la lumière, donc la lumière de la "chambre de culture" est importante pour une meilleure germination. Semis en petit pot individuel  – une graine par pot, dans terreau de semis.  Soins habituels à tous les semis, arrosages, lumière... Trois semaines après le semis des portes-greffes, semer les tomates greffon. 

Le greffage pourra commencer lorsque les plants portes-greffes feront 15 à 20 cm de haut. 

   Type de greffes:

 n greffage par perforation latérale ou dite par tourne-vis     

 n greffage de tête à la Japonaise

   n greffage au cure dent

 n greffage en fente 

 n greffage par approche 

   n greffage au fil de cuivre

 

   Préparation: très peu de matériel nécessaire: un bistouri (jetable acheté en pharmacie), ou un cutter ou une lame de rasoir. Coton pour désinfecter. Prévoir aussi du raphia (naturel ou synthétique) ou des pinces à greffer pour tomates, ainsi que des bouteilles d’eau vides (plastique PET), dont on aura enlevé le goulot qui serviront de « serre ». Matériel de marquage pour les repères (crayon ou feutre indélébile, étiquettes). Petits tuteurs et/ou cure dents. Enfin, un brumisateur.

Très important: il est nécessaire de travailler dans un environnement très propre. Table de greffage propre et régulièrement nettoyée et désinfectée. Se laver les mains avant chaque greffe. Désinfecter le cutter et les pinces à greffer, soit à l'alcool soit avec de l'eau de javel (diluée à 1/9). Désinfecter aussi entre chaque taille.

    Techniques de greffages: 

n greffage par perforation latérale ou dite par tourne-vis: deux jours avant le greffage, on décapite les porte-greffes de façon à ne laisser qu’une seule branche latérale, avec deux ou trois centimètres de tige au dessus. Le jour du greffage, on perce le plant à 45 °à l’aisselle de la branche, à l’aide d’un tournevis plat affûté et désinfecté. On insère ensuite un greffon taillé en double-biseau dans la fente. Cette technique a l’avantage de ne nécessiter aucune ligature. Le greffon est immédiatement brumisé après le greffage et placé en chambre humide (Humidité ± 70% et brumisations régulières) pendant une dizaine de jours. Un léger flétrissement du greffon peut apparaître dans les heures qui suivent le greffage.  

n greffage de tête à la japonaise: Préparer le porte-greffe en le sectionnant à 45° environ 1 cm au dessus des cotylédons (pour éviter l’apparition de racines au niveau de la greffe). Faites de même pour prélever le greffon. Positionner la pince (manchon) en silicone ou en caoutchouc sur le porte greffe. Introduire la tige du greffon à l’autre extrémité de la pince, en appuyant délicatement afin que les deux zones sectionnées rentrent bien en contact. Brumiser et mettre immédiatement en chambre humide obscure pour éviter tout stress hydrique. Avec la cicatrisation de la greffe et la reprise de la croissance du plant greffé, la tige va, en grossissant, ouvrir la pince en silicone, qui, à un moment donné, va se détacher du plant et tomber. 

Variante: il est possible de les couper en biseau pour augmenter la surface de contact greffon/porte-greffe, mais le résultat est minime et non avéré.  

        GREFFE                

n greffage au cure dent: on sectionne horizontalement le porte-greffe à 1,5 ou 2 cm au dessus des cotylédons. A l’aide d’un cure dent, on perce la tige sans forcer en tournant tout en descendant, à une profondeur d’environ 1.5 cm, tout en maintenant bien le plant sous les cotylédons avec l’index et le pouce. On isole ensuite le greffon en sectionnant la plante-mère au dessus des cotylédons. Enfin, on l’introduit délicatement dans l’ouverture faite au cure-dent. La pose de pince ou d’un tuteur est facultative.  

n greffage en fente: couper le porte greffe à une hauteur où le diamètre correspond à celui du greffon. En retirer les feuilles et le fendre au centre sur une longueur de 15 mm. Prélever le greffon sur le plant-greffon en le coupant à un endroit où il aura un diamètre identique à celui du porte-greffe. Retire les feuilles les plus âgées. Tailler la base du greffon en biseau en le taillant sur deux cotés de manière identique. Insérer le greffon dans la fente taillée dans le porte-greffe en s’assurant que les deux éléments soient bien en contact. Placer une pince de greffage sur les lèvres de la fente taillée dans le porte-greffe pour bien solidariser les deux éléments. Placer une bouteille plastique pour couvrir le greffon et la greffe afin qu’ils ne se dessèchent pas, si besoin brumiser le plant greffer avant de le placer en serre ombragée.

n greffage par approche: dans cette méthode le porte-greffe et le plant greffon sont transplantés dans le même container. Chaque plant doit être marqué afin de ne pas les confondre au moment de la greffe. Celle-ci se fait lorsque les plants atteignent 10-20 cm de haut et qu’ils portent 5 à 6 feuilles. A 10 cm de la surface du sol, le porte-greffe est coupé de manière à ce que la pointe forme un «». A une hauteur à peu près identique une entaille, elle aussi en forme de « », est faite sur le plant greffon, entaille dont la profondeur correspond à la moitié du diamètre de la tige. A cette étape il faut manipuler le plant greffon avec beaucoup de précaution car il peut se casser facilement au niveau de l’entaille. La greffe s’effectue en penchant délicatement le porte-greffe de façon à ce que sa pointe s’engage le plus profond possible dans l’entaille pratiquée dans le plant greffon. On aligne les deux tiges par rapport à leur diamètre, et il faut presser légèrement la greffe pour chasser l’air qui pourrait gêner le contact entre les deux éléments. On maintient les deux plants unis en plaçant une pince de greffage sur la greffe, le temps nécessaire pour qu’elle prenne. Le plant greffé est placé dans une serre ombragée et à humidité + 80% pendant 10-12 jours. Ils sont soumis à brumisation de temps à autre de façon à ce que la greffe ne sèche pas. Lorsque la greffe a pris, le plant greffon est sectionné sous la greffe de façon à l’isoler du sol. Il est conseillé d’accoler au plant greffer un petit support avec un lien facilement détachable afin de l’aider à supporter le poids du greffon en début croissance. On retire soigneusement le reste du plant greffon afin qu’il ne reparte pas en végétation et ne vienne concurrencer le plant greffer.

n greffage au fil de cuivre: Après avoir étêté le porte greffe à 6/7 cm au-dessus des premières  feuilles, par une coupe franche et nette au bistouri, insérer dans la tige sur deux cm un morceau de cuivre d’environ 4 cm (cuivre que l'on récupère dans un morceau de fil électrique après l’avoir dénudé et débarrassé de son vernis avec du dissolvant puis savonné et rincé à l’eau courante). Etêter le greffon et le planter dans les 2 cm de cuivre apparent, jusqu’à la jonction parfaite du porte-greffe et du greffon ! Pas besoin de ligature ou pince, les deux pièces végétales se tiennent ainsi parfaitement.

    Mise à l'étouffée:  

 GREFFAGE TOMATES copieTempérature et hygrométrie à surveiller particulièrement après la greffe. Une mise à l'étouffée est requise pour obtenir la t° (entre 22 et 26°) et l'hygrométrie optimale (80 à 95% d'humidité).On peut utiliser des bouteilles plastique (PET) dont on a enlevé le fond. Pendant les premiers jours suivant la greffe, il faut éviter toute exposition aux rayon du soleil ou à la lumière vive.

Remarque judicieuse de Michel HARANT:surtout ne pas brumiser les feuilles du greffon, mais humidifier le sous-bac avec 5mm d'eau de pluie. Le poids de l'eau en brume, aloudit les greffons et les fait bouger ou tomber !

  

                                                             

 

        

 

        Sources: Publication Agriculture.Agroforesterie.Agrotransformation.Amazonie.Guyane.

        Francisca FAASSE, son article: LE GREFFAGE DES TOMATES DANS UN JARDIN DE PARTICULIER.

        Remerciements à Michel HARANT et son blog: tomatespassion.blogspot.fr pour nous

        avoir autorisé la reproduction de ses photos.

         Remerciements également à José ANTOINE pour nous avoir autorisé la reproduction de ses photos. 

           

Partager cette page

Repost 0
Published by